Caresse d’amandier

Signe de la renaissance car il annonce le printemps, l’amandier ou Prunus dulcis fleurit dès la fin de l’hiver alors que les nuits sont encore fraîches et que les gelées sévissent toujours le matin. Symbole de l’amour et de la virginité, ses fleurs d’un blanc rosé apparaissent bien avant le feuillage et bien que très nombreuses, seule une sur trois donnera un fruit.

Originaire d’Asie centrale et cultivé depuis la plus haute antiquité en Asie occidentale, il fut introduit en Europe par les Grecs et compte parmi les premiers arbres fruitiers à avoir été cultivés.  Il prospère dans les climats doux et ensoleillés et on le retrouve dans tout le bassin méditerranéen. Bien que la Californie en soit le premier producteur mondial (pointée du doigt pour son impact environnemental désastreux!), l’amandier n’a été implanté aux Etat-Unis qu’au milieu du XIXe siècle.

Arbre légendaire et symbolique, l’amandier est cité dans la Bible. Il était le symbole de l’éveil et donc de la vigilance. C’est aussi un symbole de virginité car toutes ses fleurs s’ouvrent presque en même temps couvrant ses rameaux de blanc comme une robe de mariée…

Dans la mythologie grecque, une triste légende raconte que l’amandier est le fruit d’un amour intense… Phyllis, fille du roi de Thrace tomba amoureuse de Démophon (ou Acamas selon les versions), un des fils de Thésée alors qu’il revenait de Troie. Ils se jurèrent un amour éternel mais alors que leur mariage était imminent, Démophon dut retourner à Athènes au chevet de son père mourant et il lui promit de revenir bientôt. Phyllis en fut fort chagrinée mais elle accepta le départ de son bien-aimé. Les mois passèrent et persuadée que son amour ne reviendrait pas, elle finit par se donner la mort par pendaison. Les Dieux, touchés par cette preuve d’amour si intense, transformèrent la princesse en amandier. A son retour, Démophon effondré en apprenant ce qui était arrivé prit l’amandier dans ses bras, embrassa l’écorce et pleura contre le tronc en écoutant le coeur de sa bien-aimée. A chacun de ses baisers (ou selon les versions à chacune de ses larmes) des fleurs apparurent sur l’arbre qui ne portait pas encore de feuilles. La floraison de l’amandier est depuis considérée comme un cadeau du ciel et la preuve de l’amour éternel !

Cette sombre histoire serait peut-être à l’origine des dragées de mariage mais sans aucune certitude car on en retrouve des traces sous d’autres civilisations et en absence de sucre tel que nous le connaissons aujourd’hui, les amandes étaient trempées dans du miel. Chez les Grecs, ces « friandises » étaient servies en fin de repas, en guise de dessert. C’est à Verdun, en 1220, qu’un apothicaire cherchant un moyen de conserver et protéger les amandes qu’il utilisait eut l’idée de les recouvrir de sucre et de miel durcis à la cuisson. L’amertume de l’amande associée à la douceur du sucre symbolise les joies et les peines de la vie. Offertes par les jeunes mariés à leurs invités pour les remercier de leur présence, une légende raconte qu’elles doivent être au nombre de cinq et de plus aux amandes uniquement pour cinq voeux; santé, longévité, prospérité, félicité et fécondité. De plus, le nombre impair symbolise l’indivisibilité de l’union des mariés…

Au Moyen-Âge, on attribuait aux dragées de nombreuses vertus curatives. Vendues comme des médicaments appelés « épices de bouche », on les utilisait contre la mauvaise haleine, pour soigner les problèmes digestifs,  pour lutter contre la stérilité et surtout recommandées aux femmes enceintes pour les aider à mener à bien leur grossesse.

Riche en oméga 6 et 9, en vitamines A (qui améliore l’élasticité de la peau), B, D et E (qui accélère la réparation cellulaire), en protéines et minéraux, l’huile d’amande douce est un trésor pour toutes les peaux. Largement reconnue et utilisée en cosmétologie pour ses propriétés apaisantes, émollientes et assouplissantes, on ne lui connaît néanmoins qu’un seul bémol, celui d’être extrait d’un fruit à coque…

La composition de l’huile d’amande douce étant fortement dépendante des conditions de production, pour profiter de ses nombreux bienfaits, assurez-vous qu’il s’agit d’une huile extra-vierge, obtenue par pression à froid et idéalement d’origine biologique.

Formule de base:

  • Huile d’olive bio
  • Huile de coco bio
  • Huile d’amande douce bio
  • Huile de ricin bio
  • Beurre de cacao bio
  • Beurre de karité bio

Réduction de soude: 8%

Ajouts à la trace:

  • Vitamine E
  • Oxyde minéral rose, jaune et rouge.
 Réalisé dans le moule Coprah-Cut de Saponine.

Savons SAF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :