L’alcali et l’eau dans le savon

L’hydroxyde de sodium (NaOH), communément appelée soude caustique est indispensable à la confection de pain de savon. C’est une base forte qui se présente sous forme solide à température ambiante.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_ad1

Dans les magasins de bricolage ou drogueries, elle peut se présenter sous forme de perles ou diluée dans de l’eau à une certaine concentration, on parlera alors de lessive de soude prête à l’emploi.

Capture d_écran 2017-04-17 à 17.42.12

Quel que soit le conditionnement, elle est extrêmement caustique et il convient de la manipuler avec la plus grande prudence. Le mélange hydroxyde de sodium/eau est fortement exothermique et peut en cas d’éclaboussures occasionner de graves brûlures sur la peau et les muqueuses et irriter les voies respiratoires.

Ne pas confondre la soude caustique (hydroxyde de sodium) avec le bicarbonate de soude ou encore les cristaux de soude (carbonate de sodium) qui ne peuvent être utilisés en saponification. Le net est certes une excellente source d’information mais les erreurs de dénomination sont fréquentes et peuvent être parfois préjudiciables!…

Avant d’aller plus loin, je vous conseille vivement d’intégrer ses précautions d’emploi.

  • Comme tout produit dangereux, elle doit être stockée hors de portée des enfants et dans son emballage d’origine pour éviter toute confusion.
  • On ne la manipule pas pieds nus, en short et débardeur!… Protégez-vous en portant des vêtements couvrants (bras et jambes), des gants de ménage épais, des lunettes de sécurité, des chaussures fermées et un masque protecteur à filtre intégré pour éviter l’inhalation de vapeur caustique si vous préparez vous-même votre lessive de soude. Si vous n’en disposez pas, faites votre mélange dans un endroit sécuritaire disposant d’une ventilation adéquate en évitant de plonger votre nez dans les vapeurs dégagées par le mélange.
  • Eloignez enfants et animaux de votre zone de travail.
  • Soyez organisés pour ne pas devoir laisser votre lessive de soude sans surveillance. Ce n’est pas le moment de répondre au téléphone ni d’aller voir qui a sonné à la porte.
  • Utilisez du matériel en verre, acier inoxydable (tout autre alliage métallique est proscrit) , silicone ou plastique résistant à la chaleur.
  • Lors de la préparation de la lessive de soude, toujours verser la soude solide dans l’eau et non l’inverse et lors de la saponification, la lessive de soude dans le mélange de corps gras.
  • Choisissez un récipient de taille appropriée et maintenez bien le mixer au fond du mélange pour éviter toute projection de pâte à savon.
  • Lors du démoulage et la coupe de vos savons, veillez au port de gants… la réaction de saponification est certes plus qu’amorcée mais pas encore terminée.
  • Et enfin, respectez une période de cure d’au moins 4 semaines avant d’utiliser vos savons…

Oh la vilaine soude!… Du coup, je vous ai peut-être un peu refroidi… Pas de panique, elle peut être utilisée en toute sécurité mais il est nécessaire de savoir ce que l’on fait avant de commencer. La lessive de soude liquide, plus simple d’utilisation, peut convenir pour débuter. Il est important d’en connaître la concentration et il faut s’assurer qu’elle soit pure (!!! peut parfois être associée à de l’ammoniac !!!). Inconvénient majeur: le volume de liquide étant plus important, les ajouts seront plus que limités voire impossibles.

Bien que l’eau n’entre pas elle-même dans la réaction de saponification proprement dite, elle est nécessaire à la dissolution de la soude caustique et peut, dans certain cas, servir de  dispersant à certains additifs. On pourrait  faire du savon avec de l’eau de source ou même du robinet mais certains éléments pourrait en affecter la soude et ainsi nuire à la qualité du savon. Et pour l’avoir testé (la solution de soude reste trouble!), je vous conseille d’utiliser de l’eau distillée qui ne contient que de l’eau et rien d’autre.

Grâce à la phase de séchage ou cure, l’eau va peu à peu s’évaporer mais un savon naturel ne perdra jamais tout son poids en eau d’une part parce qu’il sèche dans un air contenant un certain taux d’humidité et d’autre part, il contient de la glycérine qui a tendance à retenir l’eau. Il faut donc veiller à les conserver dans un environnement pas trop humide avant leur utilisation car plus le savon sera sec, moins il sera mou et plus il durera. J’ai pris pour habitude de les laisser sécher au minimum 8 semaines et ils ne s’en portent que mieux…

Pour terminer, sachez que la quantité de soude caustique nécessaire à la saponification sera différente d’après les corps gras et qu’il existe aussi des recommandations quant’à la quantité d’eau à utiliser…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :