Au fil de mes lectures…

 

fullsizeoutput_1ab8

Véritable accro du « livre », la littérature en matière de saponification n’a évidemment pas dérogé à la tradition. L’offre francophone s’est étoffée d’année en année et chacun rivalise de son « expérience » pour tenter de la démystifier…

Au risque de me faire pendre haut et court, je n’ai malheureusement pas appris grand chose de neuf que ce que j’ai pu glaner sur le net à mes débuts. Les présentations ont beau être des plus agréables, leurs contenus demeurent pour la plupart des plus basiques. Autres points négatifs, on retrouve encore trop de formulation à base d’huile de palme et c’est bien dommage!… Un peu de l’un et un peu de l’autre pourrait peut-être engendrer un jour le livre parfait sur la saponification.

La première chose à garder à l’esprit, c’est que le savon sert à se laver! Et je ne vois donc pas l’utilité des huiles « précieuses » et du coup très (trop!) chères en vue de son élaboration, sans parler de la présentation des formulations qui n’est pas toujours claire et qui pourrait présenter des difficultés de mise en oeuvre pour des débutants et encore bien d’autres petites choses auxquelles je n’adhère pas…

Il y en a quand même deux qui ont retenu mon attention…

fullsizeoutput_1aba

 

Si vous ne deviez en acheter qu’un seul, mes recommandations, tout à fait objectives, vont au livre de Cyrille Saura Zellweger, « Faire ses savons naturels, c’est facile!. Même s’il n’est pas parfait, il a le mérite d’aborder de nombreux points passés sous silence par certains. Sous une présentation assez basique, son contenu est riche et didactique. Les formulations (cerise sur le gâteau, sans huile de palme) sont abordables et ne présentent pas de grosses difficultés de mise en oeuvre. C’est à mon humble avis le maître-choix pour bien débuter en saponification…

 

 

Fabriquer-ses-savons

 

Le deuxième est celui d’Anne-Marie Faiola, « Fabriquer ses savons », le plus abouti en terme de mise en page et de présentation mais qui présente un gros point négatif; on retrouve de l’huile de palme dans près des 2/3 des formulations. D’un point de vue théorique et technique, il est assez bon avec néanmoins quelques grosses lacunes encore à combler. Outre l’huile de palme, qui avec un peu d’expérience peut être substituée, je le trouve peu adapté aux novices de la saponification mais probablement utile aux confirmés car de nombreuses techniques de marbrage y sont proposées avec un pas à pas en images.

 

Je terminerai en vous disant que je n’y gagne absolument rien à faire l’éloge de l’un ou de l’autre mais si çà peut vous éviter un achat que vous risquez de regretter, pourquoi pas… Maintenant, sans vouloir faire de pub, le net regorge d’informations en tout genre. Il faut bien sûr filtrer ce que l’on y trouve et je vous l’accorde, ce n’est pas toujours facile lorsque l’on débute…

Bullez bien…

Savons SAF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :