Mendrulandia en pratique

Calculateur de mes débuts en saponification, Mendrulandia est un site espagnol riche en information en tout genre sur le savon. Avantage non négligeable, il est disponible en version française et sa prise en main est relativement simple. Bonne nouvelle pour les utilisateurs de smartphones utilisant le système d’exploitation Android, une application a été développée. Par contre, côté Apple, il faudra vous contenter du site web… Depuis sa création, son look a été revisité et en est devenu moins austère. Ayant subi quelques modifications, une grande mise à jour du tutoriel s’imposait.

La différence notable par rapport à la version précédente est qu’il s’est doté de deux environnements différents de calcul à savoir, le mode facile présentant les outils élémentaires et le mode expert possédant des fonctionnalités plus détaillées et qui permet entre autres de personnaliser les prévisions des propriétés du savon obtenu.

Pour ne pas vous embrouiller l’esprit, je vais donc scinder le tutoriel en deux parties distinctes. A noter toutefois, que le premier module faisant référence aux paramètres généraux est commun aux deux modes et se présente actuellement comme suit:

1. Le point d’interrogation permet d’obtenir de l’aide pour toutes questions que vous vous posez. Il suffit de cliquer dessus et un petit encart vous apportera une réponse.

2. Les trois traits horizontaux vous permettent de vous inscrire, de modifier la langue du calculateur, de passer de la version facile à expert et vice versa. Selon le mode choisi, le menu en sera bien évidemment différent.

3. L’herlenmeyer (ou si vous préférez, fiole de laboratoire) vous permet d’accéder aux gestionnaires de formules, de les enregistrer, sauvegarder, partager,…

4. La flèche retour ou annulation vous permet d’accéder aux étapes précédentes de votre formulation.

5. La flèche avant ou rétablissement, le contraire du point 4, çà va de soi.

6. Le cadenas, astucieuse innovation, qui permettra surtout lorsque vous effectuez vos calculs via un téléphone portable de verrouiller votre formulation et d’éviter ainsi la modification des paramètres de départ lors du défilement de la page.

7. Le professeur qui vous permettra sans le recours aux trois traits verticaux (2) de passer du mode facile au mode expert et vice versa.

8. L’imprimante pour imprimer votre formulation.

Après ces considérations générales, passons en détail les deux modes de calcul.

Le mode facile

La première zone de calcul concerne la formulation proprement dite et présente huit colonnes que nous allons passer en revue et que vous pouvez visualiser sur l’exemple qui suit:

1. Ingrédients: en cliquant sur la petite flèche située à droite de la colonne, vous accéderez à un menu déroulant vous permettant de choisir les différents corps gras de votre formulation mais également quelques additifs qui bien sûr ne seront pas pris en compte pour le calcul de la quantité de soude et apparaîtront en bleu pour les différencier des corps gras mais qui modifieront le poids du savon obtenu comme vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous.

Pour l’ajout d’un nouvel ingrédient, il suffit de cliquer sur Nouveau (9) ou sur le + de la dernière colonne.

2. Poids: il s’agit bien évidemment de la quantité des différents corps gras et ajouts de la formulation exprimée par défaut en unité de mesure de poids qu’il est possible de modifier via la flèche située à droite de grammes et offre donc la possibilité de travailler également en kilos, onces ou livres.

Petite note pour les utilisateurs d’iPhone et iPad: pour pouvoir encoder les différentes quantités, il vous faudra double-cliquer sur la zone de poids respective de chaque ingrédient pour pouvoir saisir vos données.

3. SAP (KOH): par définition, l’indice de saponification de chaque corps gras exprime en milligrammes la masse d’hydroxyde de potassium (potasse ou KOH) nécessaire pour neutraliser les acides gras libres et saponifier les acides gras estérifiés contenus dans un gramme de ce dit corps gras. Vous remarquerez que sur Mendrulandia, quel que soit le type d’alcali choisi, il est invariablement renseigné par rapport à la potasse. Mais pas d’inquiétude, si vous utilisez de la soude caustique, le calcul se fera bien en quantité de soude nécessaire à la saponification de votre formulation.

4. Graisses: pourcentage représenté par chaque huile et beurre de la formulation par rapport au poids total des corps gras.

5. Formule: pourcentage de chaque ingrédient de la formulation par rapport à son volume total après ajout de la solution de soude et autres ingrédients s’ils ont été renseignés.

6. Alcali: indique la quantité de soude ou de potasse caustique nécessaire pour chacun des corps gras ainsi que son total sur la dernière ligne calculée pour une pureté de 100%.

7. Info: vous pouvez accéder à une petite fiche propre à chaque corps gras, bien pratique pour l’adaptation éventuelle de votre formulation car elle permet de visualiser notamment la répartition des différents acides gras le composant, l’indice d’iode, l’INS ainsi que leurs propriétés.

8. Supprimer: pour la suppression de certaines lignes de votre formulation.

La deuxième zone vous permet de choisir le pourcentage de surgraissage ou réduction de soude, la concentration de la lessive de soude ainsi que le type d’alcali utilisé, à savoir, de la soude caustique (hydroxyde de sodium – NaOH) pour la réalisation de savons solides ou de la potasse caustique (hydroxyde de potassium – KOH) pour la réalisation de savons liquides.

Si vous débutez en saponification, je vous invite, si ce n’est déjà fait, à consulter les pages s’y rapportant en cliquant sur le lien correspondant (et cela dit en passant, pourquoi pas les autres pages théoriques même si dans un premier temps, ça vous paraît lourd et pas d’une grande utilité!).

Astuce pour modifier le taux de surgraissage et la concentration de la lessive de soude sans utiliser le curseur… Si vous cliquez sur la valeur à modifier, apparaîtront des petites flèches vers le haut et vers le bas qui vous faciliteront la tâche…

Si vous utilisez de la lessive de soude prête à l’emploi, il est impératif d’indiquer la concentration renseignée sur le flacon. Il n’est également possible que de travailler qu’avec des chiffres ronds (sans virgule) et si c’est le cas pour votre lessive de soude, deux possibilités s’offrent à vous. Par facilité et sécurité, choisissez le premier nombre entier précédent la concentration de votre lessive de soude. Par contre, si vous êtes en soif de précision, il vous faudra calculer la quantité d’eau nécessaire pour chacune des concentrations et d’en faire la moyenne.

Passons à la zone des résultats qui renseigne sur:

1. La quantité de soude nécessaire à la réalisation de votre formulation.

2. La quantité d’eau fonction de la concentration de la solution désirée.

Lors de l’utilisation d’une lessive de soude prête à l’emploi, il vous faudra additionner le poids de la soude et de l’eau pour connaitre la quantité nécessaire à votre formulation ou tout simplement vous rendre sur le récapitulatif des résultats du mélange en bas de page.

3. Le poids total de la formulation avant la cure.

4. L’indice d’iode: élément utile, il renseigne sur le potentiel oxydatif global de votre formulation ou pour faire simple, son comportement face à un éventuel rancissement. Par définition, il s’agit de la masse de diiode exprimée en grammes capable de se fixer sur les insaturations (doubles liaisons la plus souvent) des acides gras contenus dans cent grammes de corps gras et est donc conditionné par le type d’acides gras qui le composent et leur quantité. Les acides gras saturés ne possédant pas de double liaison ont un indice d’iode de 0. Par contre, les acides gras insaturés et surtout le groupe des polyinsaturés (acide linoléique et acide linolénique) eux en possèdent et voient donc leur indice d’iode s’élever. Il est d’usage de ne pas dépasser les 65. A noter que le chiffre ne passe au rouge qu’au-delà d’un indice d’iode de 90. Attention, il ne s’agit néanmoins que d’une moyenne globale et théorique calculée sur les différentes proportions des corps gras présents dans la formulation mais ne représente pas un gage absolu de sécurité. Les conditions de stockage, le climat ainsi que le profil réel en acides gras des huiles sensibles utilisées seront également à prendre en considération.

5. L’INS: valeur qui donne une note globale au savon obtenu et qui permet d’avoir une vue d’ensemble sur l’équilibre de la formulation. Il se calcule en déduisant l’indice d’iode de l’indice de saponification KOH (et pas NaOH). Les valeurs recommandées par Mendrulandia se situent entre 121 et 160. Dans le cadre d’une formulation comportant différents types de corps gras, la valeur minimale proposée est fort discutable et un minimum de 136 comme proposé par SoapCalc serait plus appropriée.

On en arrive enfin à la prévision de mélange. Alors que d’autres calculateurs, comme SoapCalc par exemple, définissent leurs estimations sur les proportions globales en acides gras de la formulation, Mendrulandia donne lui des estimations basées sur une échelle dotée de code couleur – noir (bon), vert (idéal) et rouge (moins bon) – qui lui est propre, dont le calcul est un vrai mystère et qui peut ne pas correspondre à la réalité de terrain. Exemples parmi tant d’autres, l’huile de ricin qui si utilisée comme seul corps gras dans une formulation avec une réduction de soude de 8% donne en réalité un savon qui ne mousse absolument pas du tout alors que le calculateur lui attribue une cote idéale, un pouvoir lavant qui s’emballe malgré une faible proportion globale d’acides gras laurique et myristique…

Si je reprend ma formulation de départ, voilà ce que « Mendrulandia » nous en dit:

1. Douceur: c’est la capacité à adoucir et nourrir la peau. Elle est essentiellement fournie par les acides gras polyinsaturés (acide linoléique et linolénique), les acides gras monoinsaturés (acide oléique, ricinoléique, gadoléique et érucique) ainsi qu’en moindre mesure par l’acide palmitique qui pour rappel est un acide gras saturé.

2. Bulles: la quantité en est conditionnée par la présence des acides gras saturés laurique, myristique et caprylique ainsi que dans une moindre mesure par l’acide oléique.

3. Dureté: elle se calcule principalement par la teneur en acides gras saturés palmitique et stéarique, mais également en moindre mesure par la teneur en acide oléique, linolénique et ricinoléique.

4. Pouvoir lavant: il est fourni par la présence des acides gras saturés laurique, myristique et caprylique.

5. Tenue: calculée par la teneur en acides gras saturés palmitique et stéarique, elle détermine la consistance crémeuse de la mousse.

6. Séchage: c’est la capacité d’un savon à perdre son humidité tant en période de cure qu’a l’usage. Plus ce paramètre est bas et plus le savon semblera visqueux comme par exemple le 100% olive qui a besoin d’une longue période de cure pour se bonifier. Si par contre, il est élevé, le savon aura tendance à se briser.

7. Solubilité: renseigne sur la facilité qu’un savon a pour se diluer dans l’eau. Si elle est élevée, le savon aura tendance à s’user vite. Par contre, si elle est basse, il durera plus longtemps mais procurera plus difficilement une belle mousse.

Autre particularité de Mendrulandia, il est le seul calculateur à adapter ses résultats en fonction du surgraissage et des différents ajouts éventuels. Exemple, en ajoutant du sucre et de l’argile blanche à la formulation de départ, les modifications se situent au niveau des bulles, de la dureté, de la tenue et de la solubilité même si dans ce cas, elles ne sont pas essentielles mais juste perceptibles au niveau théorique.

Malgré tous les efforts fournis, il est à noter que ces résultats ne se basent que sur une appréciation théorique conférée par les différents corps gras de votre formulation selon les critères préférentiels définis par les concepteurs. De plus, il ne tient absolument pas compte de la quantité de liquide nécessaire à la dissolution de la soude en fonction de la concentration choisie et d’autres ajouts liquides notamment lors de l’utilisation d’une lessive de soude prête à l’emploi. Pourtant, elle conditionne également certaines caractéristiques du savon obtenu car trop de liquide aura des répercussions sur la dureté et nécessitera un temps de cure plus long.

Pour ne rien oublier de vos remarques, commentaires et ajouts éventuels non repris dans la liste proposée, la petite zone de note est toujours disponible.

Pour terminer, un petit résumé utile est généré en fin de page.

On y retrouve les résultats du mélange, les prévisions selon Mendrulandia, le profil en acides gras global de la formulation (essentiel pour en vérifier l’équilibre de part les propriétés que chacun d’entre eux confèrent), la quantité de lessive de soude à utiliser et même le contenu en glycérine, il est d’ailleurs le seul à le proposer.

Par contre, l’étiquetage INCI rédigé de la sorte n’a pas beaucoup d’intérêt car il prend en compte les ingrédient de départ et pas ce qu’ils sont devenus après saponification. Pour que cela soit conforme à la législation en vigueur puisqu’il s’agit d’un produit transformé, on aurait dû y lire: Sodium Oleate, Sodium Cocoate, Aqua, Sodium She Butterate, Sodium Sunflowerate, Sodium Ricinoleate, Glycerin ainsi que l’INCI des corps gras non transformés puisque en partie non saponifiés et évidemment aucune mention à la soude caustique car si elle n’est pas en excès, elle a été épuisée lors de la réaction… Quoique si l’on n’est pas un professionnel, ça n’a pas grande importance.

Nous en avons enfin terminer avec le mode facile, passons à la suite…

Le mode expert

Comme son nom l’indique, il est doté de quelques fonctionnalités supplémentaires.

La fonction Recalculer : très utile, elle permet de refaire des calculs proportionnels de la quantité désirée en fonction soit de la formule, des graisses ou des ingrédients.

Voyons un peu en détail à quoi cela fait référence.

– Via le mode Formule, tous les ingrédients de la formulation seront recalculer en fonction du poids total obtenu désiré avec préservation des différentes proportions.

– Via le mode Graisses, ne seront pris en considération pour le calcul que les différents corps gras, les quantités des autres ajouts éventuels resteront inchangées.

– Via le mode Ingrédients, le calcul est effectué sur tous les ingrédients de la formulation avec préservation des différents pourcentages de départ pour un poids total de matières premières que vous aurez défini.

Les alcalis

Cette version offre plus de potentialités par rapport au mode facile. Outre le fait qu’il soit possible de choisir le degré de pureté de l’alcali, quand il est connu bien sûr, mais qui a toute son importance pour la potasse caustique car elle se situe la plupart du temps au environ de 90-92%, elle permet également de travailler avec les deux. En choisissant cette troisième option, vous pourrez régler votre mélange d’alcali à votre convenance en n’oubliant pas de modifier le degré de pureté de la potasse. En voici un exemple:

Vous remarquerez que dans les résultats seront renseignés les quantités respectives de soude et potasse nécessaires à la réalisation de votre formulation.

Les prévisions personnalisées

Dernière amélioration et sans aucun jugement sur sa grande utilité, il est maintenant possible de modifier les valeurs de prévision du mélange pour qu’elles se transforment en valeurs idéales de référence personnelle. La marche à suivre est simple. Après avoir encoder votre formulation, il suffit de vous rendre sur les trois traits horizontaux et d’activer le mode « Prévisions personnalisées ».

A savoir que tant que cette nouvelle échelle de valeur est activée et définie comme modèle, toutes vos formulations en seront affectées. Mais il est bien sûr possible de désactiver cette fonction à tout moment et de rétablir les paramètres de base du calculateur.

Nous voici arrivé au bout de ce tutoriel… N’hésitez pas à revenir vers moi si des questions vous taraudent car il n’est pas toujours aisé d’exprimer de façon simple et claire ce que l’on comprend et maîtrise soi-même…

Bullez bien et surtout prenez soin de vous…

13 commentaires sur “Mendrulandia en pratique

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour.
    Je suis surpris de constater la différence qui existe dans la prédiction des caractéristiques entre une même formule entre Soap Calc et Mendrulandia.
    Quand Mendrulandia annonce un savon avec un pouvoir lavant « idéal » de 50, Soap Calc annonce pour le même produit une valeur de 12 (pour des extrêmes de 12 – 22) au lieu de 17 qui serait la valeur moyenne.
    Là où Mendrulandia m’assure d’un savon lavant normalement, Soap Calc me prédit un savon très peu lavant.

    J’aime

    1. Bonjour Bruno,
      Il faut savoir que par définition le pouvoir lavant est la capacité du savon à s’accrocher aux graisses et il est calculé en fonction de la teneur totale en acide laurique et en acide myristique (présents dans l’huile de coco) contenue dans la formulation.
      S’ils sont présents en trop grande quantité, ils seront irritants pour la peau car ils auront tendance à éliminer non seulement la couche superficielle mais également la couche protectrice. C’est pour cela que l’on préconise maximum 30% d’huile de coco sur le poids total des corps gras.
      Les indices de référence sont différents d’après les calculateurs mais quelque soit les choses ,même un savon 100% huile d’olive lave même si son pouvoir lavant sur SoapCalc est de 0…
      Cordialement.
      Marie

      J’aime

  2. Bonjour, peut être pourriez vous m’aider.
    Je cherche l’ancienne version du calculateur Medrulandia pour calculer un savon 100% coco a 30% de surgraissage.
    La nouvelle version s’arrête a 20%. Avez vous le lien? Je vous remercie.

    J’aime

    1. Bonjour,
      Je vous remercie pour votre passage sur le blog.
      Je ne suis pas une super pro de l’informatique mais je crains fort qu’à partir du moment où un site est mis à jour, çà ne soit impossible. La nouvelle version de Mendrulandia permet en effet un surgraissage maximum de 25%.
      Pour éviter le calcul à la main, vous pouvez utiliser SoapCalc qui lui n’a aucune limite en matière de surgraissage.
      Même si, à première vue, son apparence est un peu complexe, il n’est pas plus difficile à utiliser que d’autres calculateurs…
      N’hésitez pas à revenir vers moi.
      Bonnes bulles.
      Cordialement.
      Marie

      J’aime

    2. En attendant de trouver mieux, je peux vous donner les valeurs que vous auriez obtenues sur Mendrulandia, pour un savon uniquement noix de coco, surgraissage à 30%.
      Pour 1000 gr d’HV de Coco,
      NaOH : 123,8 gr (soude pure à 100%)
      H2O : 303 gr ( eau déminéralisée) pour une solution de soude à 29 % comme préconisé par Mendrulandia
      Volume de la pâte : 1410 cc
      Poids de la pâte : environ 1427 gr
      Glycérine : 125 gr soit 8,7 % de la préparation
      Iode ( 41-70) : 9
      INS (136-165) : 239

      Douceur : 55,1; Bulles : 53,2; Dureté : 39,0; Lavant : 46,8; Tenue : 61,7; Séchage : 50,5; Solubilité : 60,0

      En espérant que cela peut vous aider en attendant une autre solution.

      J’aime

  3. Bonjour, j’ai déjà utilisé, il y a quelques mois, le calculateur mendrulandia avec satisfaction mais aujourd’hui je n’arrive plus à calculer avec 100% de soude, puisque je fais moi même ma solution de soude. Il ne veut pas dépasser 50% ??? pourriez vous me dire comment faire ?
    Merci Christine

    J’aime

    1. En effet, le calculateur Mendrulandia a subi quelques « améliorations » récemment.
      Je viens de vérifier, il est toujours possible de modifier le %tage de soude dans la solution, l’application proposant par défaut 99%.
      Assurez-vous bien d’être en mode « Expert » et d’avoir débloqué la « sécurité » représentée par le petit cadenas qui doit être « ouvert » pour pouvoir modifier ce pourcentage.
      J’ai vérifié à l’adresse : https://calc.mendrulandia.es/?lg=fr

      Par contre, je trouvais plus pratique de pouvoir introduire directement les valeurs des ingrédients sans passer par des manipulations à l’écran pour passer outre du curseur à deux doigts. Quand on souhaite Introduire 2000 gr d’HV d’Olive, … !
      Un point positif, on peut calculer la soude pour un surgraissage jusqu’à … 33 % !!!

      Note : Malheureusement … l’adjonction de cire d’abeille reste surprenante sur les résultats de la préparation : essayez une recette , genre 1000 gr HV d’olive et 300 gr HV de Coco. Ajoutez 1 gr de cire d’abeille : extraordinaire l’effet d’ un gramme de cire sur la masse de la formule; continuez avec 10, 20, 30, …grammes pour constater une bizarrerie que Mendrulandia n’a pas voulu m’expliquer. Les « améliorations » de l’app n’ont donc pas porté sur cette bizarrerie.

      J’aime

    2. Bonjour Christine,

      Je vous remercie pour votre passage sur le blog…

      Je vais commencer par un petit rappel… Un savon est le résultat d’une réaction chimique entre un corps gras et une solution de soude. Qui dit solution de soude, dit nécessairement que la soude caustique (NaOH) utilisée sous forme solide a été au préalable diluée dans un liquide. Le ratio entre les deux composants détermine la concentration de la dite solution et il est dès lors impossible d’obtenir une solution avec un ratio de 100% de soude caustique et 0% de liquide. La notion de soude à 100% indique qu’elle est pure, sans aucun additif et n’a donc rien à voir avec la concentration de la solution.
      Indépendamment des améliorations récentes apportées au calculateur Mendrulandia, pour pouvoir calculer la quantité de soude nécessaire, il faut toujours commencer par cocher le type d’alcali utilisé et dans ce cas précis, la case NaOH.
      Dans sa version expert accessible via le menu d’option (point 2 du tutoriel), il est possible de choisir le degré de pureté de la soude caustique utilisée et c’est à ce niveau que vous pouvez modifier vos paramètres en cliquant sur la petite flèche rouge à droite de NaOH (soude). A savoir que par défaut, il est prédéfini sur 99%.
      Pour la suite, il vous faudra définir la concentration désirée de lessive de soude en tenant compte des éventuels ajouts liquides et en veillant bien à ce que la quantité n’excède pas au final 38% du poids total des corps gras, tout en respectant des conditions sécuritaires de dilution car plus la concentration est élevée, plus il y aura de soude et plus les risques potentiels sont grands.
      En général, en fonction des ajouts liquides et de la technique de marbrage utilisée, je savonne à une concentration située entre 30 et 33%.
      C’est un peu long mais j’espère avoir pu apporter une réponse claire. N’hésitez pas à revenir vers moi au cas où…
      Bullez bien.
      Cordialement.
      Marie

      J’aime

  4. Marie … a toujours raison ! Et ses précisions sont aussi exactes et importantes que nécessaires.
    Comme elle le souligne très justement, les valeurs de 100, 99, … % se rapportent à la pureté de la soude caustique.
    Quand on prépare sa lessive de soude, ou solution aqueuse de soude, il faut être très attentif à choisir un produit sans autre ajout. En effet, les Industriels proposent souvent des produits qui contiennent des substances ajoutées pour augmenter l’efficacité de la lessive pour le débouchage de conduites comme des paillettes métalliques, ou des parfums (!) pour rendre le produit plus « agréable » lors de son usage en entretien domestique.
    Si on utilise de la soude pure, en perle, il est bon de modifier le pourcentage à 100%. De plus, en cas d’erreur, avec une valeur de 100 % le calcul se fera au détriment de la quantité de soude et le savon n’en sera que légèrement plus surgras.

    Quant à la concentration de soude dans la lessive, Mendrulandia propose, par défaut, la valeur de 29%. Pour ma part, c’est cette concentration que j’utilise systématiquement. Mais contrairement à Marie, je n’utilise aucune technique de marbrage pour mes savons, qui justifie sans doute les valeurs qu’elle choisit.
    Ma solution est donc plus aqueuse et le résultat final est que mon savon contient un peu plus d’eau que si la concentration en soude était plus élevée. Au final, mon savon, lorsqu’il aura suffisamment séché, aura proportionnellement perdu plus de poids que celui de Marie.
    Par contre il est évident que la préparation et la manipulation de la solution de soude restent des gestes dangereux : Au plus la concentration en soude est élevée, au plus le produit chauffera lors de sa préparation, jusqu’à l’ébullition même, et sera plus caustique lors de la manipulation.
    Usage de gants, tablier et lunettes toujours indispensable !
    Enfin, lorsqu’on prépare sa lessive soi-même, il est préférable d’utiliser de l’eau déminéralisée plutôt que l’eau de distribution qui peut être fortement chargée en calcaire. Mais c’est un petit détail sans grande incidence.

    J’aime

  5. Bonjour. J’utilise la soude en bille pure Spado.
    Que dois-je inscrire dans le calculateur medrulanda pour la concentration.
    On m’a conseillé 32%.
    Qu’en pensez vous?
    Merci de votre réponse.

    J’aime

    1. Bonjour,

      Je vous remercie de vous être arrêté sur le blog…

      En matière de concentration de lessive de soude lorsqu’on la prépare soi-même, il n’y a pas de règle absolue car il faudra tenir compte du type de corps gras de la formulation, du type de marbrage que l’on souhaite réaliser ainsi que des éventuels ajouts liquides et sans données supplémentaires, il est difficile de formuler une réponse précise.
      Pour plus de détail sur le sujet, vous pouvez consulter le chapitre qui lui est dédié : https://iletaitunsavon.com/calcul-de-la-soude/proportion-eau-naoh-de-la-lessive-de-soude/ ainsi que l’article consacré à la maîtrise de la trace : https://iletaitunsavon.com/2022/02/12/maitriser-la-trace/.

      De plus, il faudra tenir compte de votre expérience en saponification. Avez-vous déjà fait du savon, préparez votre propre lessive de soude?… Hormis pour un savon 100% olive dont le temps de traçage est très long, une concentration de 30% s’adapte à la plupart des formulations et est parfaite pour débuter, histoire de se familiariser avec la dilution de la soude caustique et le processus de saponification proprement dit…

      N’hésitez pas à revenir vers moi s’il subsiste des zones d’ombres, je me ferais un plaisir de vous répondre.

      Cordialement
      Marie

      J’aime

Répondre à iletaitunsavon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :